TOUS LES ARTICLES

En primeur

Autant en emporte le vin

Affaires de goût

La langue de boire

Ils nous saoûlent !

Pourvu qu'on ait livresque


... ET AUSSI

Autres sites de bon goût

Courrier des buveurs

Hauts ébats (+18)

LA REDACTION

L'ours et les plaideurs

Contactez-nous

  Le monde selon l'alcool
- Avril 2005: Vinitaly à Vérone, Assemblée générale de l'UDSF à Moscou
- Mars 2005: Salon des grands vins, Dégustation au Savour Club
- Février 2005 : L'Ukraine, terre d'élection du vin, La Guerrre des Vins : l'affaire Mondavi, Sideways, Oenovideo, havana...thème
- Janvier 2005 Record pour le cognac, Gotainer au Temple, Pr. Choron, Compromis sur la pub, la Saint Vincent, une AOC au Maroc
- Décembre 2004: Manifs, Nouvelle AOC, Françoise Verny, Pipe-line de vodka
- Novembre 2004 Les "dealers" de Vinsobres se rebiffent, Lyon Fourvière
- Octobre 2004 Mondo Vino
Les "dealers" de Vinsobres se rebiffent !

Les "dealers" de Vinsobres se rebiffent

Lassés d'être traités comme des dealers, les vignerons de Vinsobres ont organisé le 24 novembre un colloque. Thème : Peut-on dire que le Vin est bon pour la Santé ?


Le colloque qui s’est tenu le 24 novembre à Vinsobres (Drôme) n’avait pas d’autre but. Organisé par le Comité des Vignerons pour les vignerons de la région et à l’attention de la presse et du grand public afin que les vérités scientifiquement exactes soient explicitées, que les mensonges soient dénoncés et que l’on puisse en France, au 21è siècle, reconnaître que le vin pris modérément et régulièrement n’est pas néfaste - contrairement au déchaînement médiatique (publicité) actuel - mais qu’en plus il aide à soigner de nombreuses maladies.

Et l’on peut dire que le but des responsables, le président Jean-Louis Piallat en tête, a largement été atteint puisque tous les présents firent assaut de démonstrations aussi brillantes que convaincantes.

Pour la partie médicale, les professeurs Joël de Leiris (de la faculté de Médecine et de Pharmacie de Grenoble) et Pierre-Louis Teissedre (de la faculté de Pharmacie de Montpellier) ont évoqué les travaux passés et présents et commenté les résultats tant statistiques que médicaux, validés et publiés par la communauté scientifique mondiale.

On voit ainsi qu’une consommation régulière de vin (2 verres de vin par jour en moyenne) est associée à une réduction systématique du risque de complications pour les sujets ayant déjà eu un premier infarctus du myocarde, que les populations consommatrices de vin présentent un faible taux de mortalité par maladies cardiovasculaires. Les risque d’infarctus du myocarde et de thromboses vasculaires cérébrales sont réduits

Bémol sur les infarctus


Le professeur Teissedre a détaillé l’état des recherches qui ont mis en évidence le rôle des antioxydants phénoliques présents dans le vin, rôle de capture directe des radicaux libres, de réduction de l’activité des enzymes oxydatives et de diminution de la concentration en lipides peroxydés dans le plasma. Ce rôle est primordial dans l’effet protecteur des maladies cardio- vasculaires, le rôle de prévention des cancers et maladies dégénératives et de protection de la carcinogenèse en retardant l’apparition de tumeurs cancéreuses.


En conclusion le vin peut jouer un rôle de nutrition préventive lorsqu’il est consommé régulièrement avec modération et intégré à l’alimentation. Ce que confirma, par son expérience du terrain, le docteur José Costanzo, médecin de la commune de Vinsobres qui depuis plus de 25 ans. Sur quatre générations, il constate que ses patients qui associent vin et mets atteignent une longévité très honorable (deux centenaires depuis deux ans et 10 habitants de plus de 90 ans dont 4 hommes parmi les doyens du village). Il remarque symétriquement que le taux de maladies liées à l’abus d’alcool est faible et traite peu de maladies cardiovasculaires ou hépatiques.


Patrick Galant, Directeur de l’Université du vin, a également parlé des nouveaux modes de consommation et de la place du vin. La nécessité d’une communication sur l’aspect bénéfique du vin mais aussi sur ses implications culturelles a été évoquée par Michel Bernard, président d’InterRhône et d’Afivin.

Intox : ras-le-bol !


Christian Paly, président de la CNAOC et du syndicat général des Côtes du Rhône a demandé que le vin ne soit pas diabolisé, et que soit mis en place une véritable politique de prévention. Il attend que les promesses contenues dans le Livre Blanc déposé en Juillet 2004 soient tenues et notamment la mise en place du Conseil National de la Modération.

le Pr P-L.Teissedre, C.Paly, P.Leclerc, R.Renou et P.Bouchet animateur (de g à d)


Pierre Leclerc s’indignait des chiffres inflationnistes et non vérifiés répandus par les médias, tels le rang des Français (7ou 8è en 2004 consommateurs d’alcool dans l’Europe des 15), le nombres d’alcooliques, d’alcoolo-dépendants, de décès liés à l’alcool dans les régions viticoles, du nombre d’accidents liés à la consommation de vin, du nombre de verres possibles, de la correspondance entre consommation et accidents avec l’exemple de l’Angleterre qui a trois fois moins d’accidents de la route avec un taux autorisé de 0,8g (contre 0.5 en France).


René Renou, le président du Comité Vin de l’INAO devait relever les attaques en règle contre le vin qui relèvent de l’irrationnel. S’adressant au corps médical, il a déclaré : « ce que vous dites ne peut pas être publié car si vous êtes scientifiquement exacts, vous êtes politiquement incorrects… ».


Les vignerons doivent prendre conscience du nouveau monde qui les entoure et doivent répondre de façon positive et sereine aux défis. Ils ne doivent pas céder aux ennemis du vin ou aux concurrents.

En conclusion, cent cinquante ans après, le propos de Pasteur tient toujours : « le vin est la plus saine et la plus hygiénique des boissons, à condition qu’il soit consommé avec modération ».

Retrouvez d’autres photos et les interventions des professeurs De Leiris et Teissedre, du Dr Costanzo et Patrik Galant sur www.vinsobres.fr - Espace presse

 

Organe Central du Parti Alcoologiste Français (Aile Modérée) - m


 

 

Copyright © 2005-2021 PAFmag. All rights reserved.